Les mariniers se défendent et écrivent
Sur leurs demandes expresses leur courrier est visible en cliquant sur les liens                                                             Défaut d'accompagnement. 

MM Paul CANLER Bateau SINAÏ

Deulémont 17 octobre 2002

V.N.F. M. l'ingénieur en chef - 54000 NANCY

Monsieur,

 Je viens par la présente vous demander la raison du défaut d'agent d'accompagnement à l'écluse n° 52 à Uf de la Meuse le samedi 5 octobre 2002 pour le bateau SINAÏ. 
- 7 h00 : Début de navigation prévue NORMALEMENT 
- 7 h10 : Je contacte par VHF le bateau "JUMETOIS" pour lui demander si un agent l'accompagne (lui se trouvant à l'écluse n°53). 
Après s'être renseigné auprès de son éclusier il me dit qu'il faut que j'attende un peu au cas où il serait arrivé quelque chose sur la route à mon agent. 
- 7 h25: J'appelle le centre de programmation pour signaler ces faits et par conséquent l'immobilisation de mon matériel pendant que l'heure tourne. L'agent sur place (Monsieur T.) me confirme que ma demande a bien été prise en compte le 30/09/02 de Houdelaincourt pour la frontière en tant que bateau de commerce. Il se renseigne. 
- 7 h35 : Monsieur T. me rappelle pour m'informer qu'il n'a aucun numéro de téléphone ou autre moyen pour joindre un cadre de permanence afin de remédier à cette situation. 
- 7 h45 : Un agent entame la manœuvre de l' écluse. J'entre donc dans le sas et après prise de contact avec cette personne, il m'informe qu'il n'est pas l'accompagnateur mais le barragiste. 
- 8 h20 : Arrivée à l'écluse n°53 qui est prête pour un avalant, mais aucun agent sur place. J'effectue donc la manœuvre. 
- 8 h50 : Arrivée à l'écluse n°54 qui n'est pas prête. Après un quart d'heure d'attente sur nage, puisque sans possibilité de s'amarrer, une voiture V.N.F. arrive. Malheureusement pour moi, il ne s'agit toujours pas de mon accompagnateur mais d'un autre barragiste. Mais j'obtiens enfin le numéro de téléphone de l'agent d'astreinte. 
- 9 h10 : J'appelle Monsieur P. au 06.08.82.90.18 pour lui signaler ces faits. 
- 9 h20 : Appel de Monsieur P. m'informant qu'un agent est dépêché et qu'il sera présent à mon arrivée à l'écluse n°55 de Montigny. 
Après interrogations sur les raisons de cette absence, Monsieur P. m'apprend que l'agent qui devait m'accompagner a pensé que celui qui suivait le "Jumetois" s'occuperait des deux bateaux à la fois. 
- 10 h00 : Arrivée à l'écluse n°55 où un agent était sur place.

J'ai pu constaté une conscience professionnelle de la part des barragistes, mais une nouvelle fois un grand disfonctionnement au sein de la structure mise en place pour l'accompagnement des bateaux.

Dans l'attente d'une explication de votre part, je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
P.S. : Copie jointe à : Monsieur G. Direction VNF
                                     la C.N.B.A. 
                                     l'association F .A. U. V .E
.                                                    Paul CANLER

                                                                                                                           Retour courrier

Accueil       Sommaire 1    Aide   Table    Tous droits réservés     15/04/05     Ceci est une  Production     PENICHE.COM