EXPOSITION - Musée de la Grenouillère du 27 février au 29 mai 2005
6 bis, grande-Rue - CROISSY-SUR-SEINE

La journée des canotiers - Allons-y gaiement
    - lithographie par Anthony Morlon - vers 1860 - 
    Musée de la Grenouillère - Croissy-sur-Seine


E
st-ce la robe légère de Rosita qui valsait à la Closerie de Lilas où les exploits cancanesques de la Goulue avec Valentin le Désossé au Bal des Canotiers... A vrai dire cette « belle époque de la danse» nous faisait rêver depuis longtemps et l'exposition d'aujourd'hui a l'ambition de vous montrer où et comment on dansait à Paris et sur les bords de Seine au XIXème siècle.

A la Grenouillère, Maupassant décrivait: « les canotiers chahuteurs avec leurs compagnes en courte jupe de flanelle bondissaient en quadrille ». Il y avait aussi dans tous les établissements la mazurka, la polka, la scottish, le can-can ou chahut. Curieusement ces danses disparues après la guerre de 14-18 ont aujourd'hui des réminiscences avec les français Cajuns de Louisiane qui perpétuent ces danses au bal du samedi soir, le « fait dodo» des bayous.

 Comme à l'accoutumée, notre équipe s'est mise au travail avec passion et grâce à nos collections et celles de musées et de particuliers, vous invite aujourd'hui à découvrir un échantillon des bals chies ou populaires de Paris et des quelques établissements et guinguettes de la banlieue près de la Seine qui ont laissé de rares traces.

Avec le concours du Conseil Général et de la Ville de Croissy, cette exposition a permis d'enrichir notre patrimoine avec l'aspect festif et musical et donnera peut-être envie aux jeunes de 17 à 77 ans (et au-delà!) de (re)découvrir la danse à deux et les compositions musicales qui chatouillaient agréablement les oreilles et faisaient bondir les cœurs.

 

Jean-Louis AYME

Retour sommaire                 

 
Accueil       Sommaire 1    Aide   Table    Tous droits réservés     16/03/05     Ceci est une  Production     PENICHE.COM