Conférence présentée par Nicolas BROCQ  Animateur du patrimoine
Musée de la Loire de Cosne

Place de la Résistance
58200 COSNE-COURS-SUR-LOIRE
Tel : 03-86-26-71-02
Tel/Fax : 03-86-28-00-54

Lundi 6 juin 2005
à 14h30 au Musée de la Loire de Cosne-sur-Loire
 
Rencontre autour…
Des mariniers, bateliers et voituriers par eau de Cosne
 

  « Si vilain sur terre, seigneur sur l’eau je suis », voila qui en dit long sur cet attachement viscéral des seigneurs du fleuve pour leur rivière de Loyre… C’est peut-être la rigueur, la dangerosité, les difficiles conditions d’exercice de leur métier ou leur mode de vie qui ont donné à ces « Chie dans l’ieau » si mauvaise presse. Habitués des cabarets, hâbleurs, coureurs de jupons et volontiers bagarreurs, ces hommes fiers et libres formaient une communauté forte et unie au cœur des villes et villages ligériens.

La vocation naissait en famille et de véritables dynasties de bateliers se sont créées à Cosne ou ailleurs. L’activité se perpétuait souvent de père en fils et les bras ne manquaient pas : « Je veux être marinier [comme papa !], parce que, quand il y a trop d’eau, on ne travaille pas, quand il n’y a pas assez d’eau, on ne travaille pas, quand il fait du vent, on ne travaille pas, quand il fait du brouillard, on ne travaille pas, et quand on travaille, ce n’est pas bien fatigant, car les bateaux descendent tout seuls… ».  

Portrait d’Honoré CHABIN (Maître marinier à Cosne) par Ovide CARROUE (son petit-fils) 1872
pastel sur papier  Collection Musée de la Loire de Cosne

 

Loin de ces clichés, les hommes du fleuve se réunissaient dans des confréries influentes, hiérarchisées, où entraide et solidarité n’étaient pas de vains mots. Des cohortes d’aventuriers, certes turbulents et frondeurs, mais aussi généreux et sympathiques s’établissaient au cœur des villes, tout au long du chemin qui marche.
Une promenade dans les quartiers proches du fleuve permet de découvrir les empreintes qu’ils ont laissées dans le paysage urbain. Les plus aisés (maîtres-mariniers), édifieront de grosses demeures à la fois entrepôts de marchandises et habitations ; les manœuvres, plus modestes, construiront de petites maisons dont certaines ont d’ailleurs été aujourd’hui transformées par la Ville en logements sociaux. Un coup d’œil dans les archives communales, à l’Etat Civil ou au cimetière Saint-Agnan et ce sont des générations entières de mariniers qui ressurgissent : les Chabin, les Judon-Roux, les Serveau, les Guillot et les Quillet surtout (plus d’une trentaine de mariniers de profession à Cosne entre 1820 et 1960)...

Toutes les rencontres- Pont de Cosnes/Loire  - Voiles de Loire  - Crues à Cosnes/Loire  - Le passeur  - Mariniers bateliers - Pont du 20ème siècle
Commandez vite "Les heures de gloire de la Marine de Loire"
 

Retour sommaire 

 
Accueil       Sommaire 1    Aide   Table    Tous droits réservés     04/02/06     Ceci est une  Production     PENICHE.COM