COULEZ le CARGO !!!

Non, nous ne somme pas en 45 sur l'Atlantique mais bien à Lyon sur la Saône en 2005.

L'ordre n'émane pas d'un chef de guerre combattant les forces du mal mais d'un fonctionnaire à l'ego démesuré !

Le "CARGO", seul bateau professionnel amarré en centre-ville sur la Saône depuis plus de quatre années, est le résultat de 10 années de travail et de sacrifices de la part de son capitaine et de sa compagne.

Ce projet, audacieux à sa création, a été soutenu par Voie Navigable de France, organisme qui le condamne aujourd'hui ! ! !

Il aura fallu d'un changement de directeur -- Monsieur CALFAT -- nommé à Lyon en mars 2004, qui afin de prouver aussitôt sa toute-puissance, décide qu'il n'y aura plus de bateaux sur la Saône en centre-ville.

Lyonnais circulez. ! ! ! .... Il n'y aura plus rien à voir !!!

La possibilité pour les habitants de notre ville d'avoir accès à un site extraordinaire disparaîtra en même temps que "CARGO".

Que font nos élus ? Ceux-là mêmes qui en ce moment nous abreuvent de projets d'aménagement des berges, de reconquête des fleuves par les citadins ou de développement touristique... Tous très coûteux ?

 Rien ! ! !

Monsieur le maire de Lyon après avoir réclamé et reçu un dossier plus épais qu'une couette suédoise décide de regarder au cap opposé.

Le cabinet du Préfet, à qui le secrétaire d'État demandait la tenue d'une réunion de concertation répond -- après le départ dudit secrétaire -- par la menace de l'envoi de la force publique !

Et la justice ? Elle décide que "CARGO" occupe illégalement cet emplacement, aujourd'hui, bien qu'installé à cet endroit par VNF hier !

Les abîmes du droit administratif sont insondables...

Le "CARGO" devient ainsi le premier bateau pirate de la capitale des Gaules

Il y a bien un capitaine courageux dans cette sombre histoire.

Monsieur HAMELIN député du 2éme arrondissement, qui malgré la tempête a fait face aux éléments déchaînés.

Pour essayer d'éviter le naufrage annoncé, il a ramé, lancé force bouteilles à la mer, donné à la corne de brume...

Hélas, aucun message n'est parvenu sur un rivage favorable et il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre.

Alors, malgré l'obstination de l'équipage, malgré le soutien des matelots venant régulièrement à bord, malgré que "CARGO" ait toujours suivi le cap administratif au degré près, force est de constater que, comme le disait si bien notre regretté roi Louis le 14e - celui qui fait du cheval à Bellecour - il est encore possible dans notre belle démocratie qu'un fonctionnaire puisse clamer haut et fort :

" L'État c'est moi " !

                                                      DE PROFONDIS !!!!                                                        Le Capitaine

Merci de participer à la manœuvre !!! : http://www.bateau-cargo.fr

Accueil       Sommaire 1    Aide   Table    Tous droits réservés     04/03/14     Ceci est une  Production     PENICHE.COM