Péniches indésirables
à l'Île Seguin

Une vingtaine de péniches amarrées en face de l'île Seguin poseraient un problème
le sécurité. Un juge vient d'ordonner à quatre bateaux de déménager.

SEVRES -MEUDON

UNE BATAILLE discrète se joue actuellement entre les Voies navi­gables de France (VNF), entité qui gère la Seine, et pIusieurs foyers établis depuis plus d'une décennie sur leur péniche, entre la colline de Meudon et l'île Seguin. Parmi eux. des professionnels des médias, de la communication. du monde de la mode, un producteur de télévision. une poignée d'acteurs.., qui entendent bien rester amarrés aux berges du fleuve.
Pourtant. depuis un an. un arrêté préfectoral déclare la zone interdite u stationnement U se fonde sur un apport du Centre d'études techniques maritimes et fluviales démontrant un " risque d'accident » dans ce bras de Seine. Pour faire constater l'infraction et demander une mesure d'enlèvement des péniches. le préfet des Hauts-de-Seine a saisi le juge des référés. La décision du magistrat. rendue le 30 juillet dernier et communiquée hier aux intéressés. « ordonne la libération des lieux » pour quatre bateaux. « dans les deux mois à compter de la notification ».
  « VNF prétend que le stationnement de nos bateaux pose un problème de sécurité. s'étonne l'occupant de l'une des péniches concernées. J'habite ici depuis dix ans et il n'y a jamais eu le moindre incident Nous respectons les normes de sécurité. Nous n'avons certes pas de titre officiel de stationnement pour la plupart. comme 60% de ceux qui vivent sur la Seine.

mais VNF nous fait quand même payer un droit d'occupation du domaine public... »
La situation de ces habitants flviaux installés à la fois sur les communes de Meudon et de Sèvres préoccupe aussi Hervé Marseille, maire (Nouveau Centre) de Meudon. « VNF met en avant un risque de déport vers la rive des navires qui remontent à cause des courants. Cependant, il n'y a jamais eu le moindre accident de ce type même quand les usines Renault tournaient », assure l'élu.

____________________

" Ces gens paient leurs impôts, créent des emplois "
____________________

Les riverains de la berge située entre la passerelle Siebert et le pont de Sèvres se sont regroupés au sein d'une association baptisée Universeine - dont le porte-parole n'a pu être contacté hier. L'association a mandaté des experts qui modèrent les conclusions de VNF. "Il ressort de leurs travaux qu'il n'y a pas de risques globaux, précise Hervé Mar­seille.. Certaines embarcations doi­vent sans doute être déplacées. d'autres méritent des travaux. mais nous demandons un vrai dialogue.. D s'agit de familles qui ont acheté leur habitat, qui ont des enfants scolari­sés. Ces gens paient leurs impôts. créent des emplois. On ne peut pas leur dire : dégagez et allez voir ail­leurs. » La préfecture, qui se dit ou­verte au dialogue, rencontrera toutes les parties à la rentrée.
 

Accueil       Sommaire 1    Aide   Table    Tous droits réservés     04/03/14     Ceci est une  Production     PENICHE.COM