Les courriels qui circulent sur Internet

Une dette de plus de 1 700 milliards qui s'alourdit à chaque instant !

Moins de dépense publique, c'est moins de dette.

Plus de 30 ans de budgets en déficit.
L'argent public continue à couler à flots...

1 706 820 889 153.78 €

 

60 000 postes de plus à l'éducation nationale

Fi la dette, fi l'économie
 pour avoir le pouvoir en 2012
continuons nos promesses électorales
et ruinons la FRANCE

Pour Luc Chatel, ministre de l'Education, une telle mesure qui reviendrait à créer 12000 postes par an sur la prochaine mandature, coûterait «500 millions d'euros la première année, 1 milliard la deuxième année, 1,5 milliard la troisième année, 2 milliards la quatrième année et 2,5 milliards la dernière année». Le cumul «serait alors de 7,5 milliards d'euros et non de 2,5 milliards».

Retraite nous reviendrons à 60 ans, je m'y engage
 

 Salaires et représentation Nationale (PPS)

 

ECONOMIE

 http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3603.asp  

Rémunération de la commission !!! Jospin devait sortir de la vie politique....

Pour un petit boulot, il se dévoue...

SCANDALEUX
Le Président de la République François Hollande a créé une commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. Cette
  commission est chargée de proposer les réformes à répondre aux préoccupations exprimées par le Président dans une lettre, et de formuler
  toutes les autres recommandations qu' elle jugera utiles. Elle remettra son rapport au Président de la République avant le 15 novembre 2013
  
  Voici la liste des membres de la commission :
    M. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, est nommé président de la commission instituée par le présent décret. 
  Sont nommés membres de la commission :
  M. Olivier Schrameck, président de section au Conseil d'Etat ;
  Mme Chantal Arens, présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris ;
  Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ancienne ministre ;
  Mme Julie Benetti, professeure à l'université de Reims ;
   M. Jean-Claude Casanova, membre de l'Institut, président de la Fondation nationale des sciences politiques ;
   M. Jean-Pierre Duport, préfet de région honoraire ;
   M. Jean-Louis Gallet, conseiller à la Cour de Cassation, vice-président du Tribunal des Conflits ;
   Mme Marie-Christine Lepetit, chef du service de l'Inspection générale des finances ;
  Mme Wanda Mastor, professeure à l'université Toulouse-I ;
  M. Ferdinand Melin-Soucramanien, professeur à l'université Bordeaux-IV ;
  Mme Agnès Roblot-Troizier, professeure à l'université d'Evry ;
  M. Dominique Rousseau, professeur à l'université Paris-I ;
  Mme Hélène Ruiz-Fabri, professeure à l'université Paris-I.

 Est nommé rapporteur général de la commission : M. Alain Ménéménis, conseiller d'Etat.

   CE QU'IL FAUT SAVOIR !
 Monsieur Jospin sera rémunéré à hauteur de
122 000 euros pour ce travail difficile,
Madame Bachelot
92 000 euros
et les autres auront 
80 000 euros.

     
Mais ce n'est pas tout : Il est écrit dans le décret n° 2012-875 "La commission peut entendre ou consulter toute personne de son choix. Ces personnes nommées « Consultant » toucheront une indemnité de 35 000 euros pour leurs conseils".
34 ont déjà été nommés dont voici deux noms :
 Mme Sylviane Agacinski, philosophe épouse de Mr Jospin
 Mr Pierre Bachelot,
fils de Mme Bachelot
La commission va coûter au contribuable : 2 444 000 euros sans compter les frais annexes de ces personnes.

 Le " président normal " fait travailler ses copains et copines, pendant que vous, vous allez payer encore plus de TAXES et IMPÔTS.
 Ceci illustre une fois de plus la politique de réduction du train de vie de l' Etat !

 Petite comparaison entre deux démocraties :

 - Etats-Unis: 300 millions d'habitants, 100 sénateurs et 435 représentants


 - France -  : 60 millions d'habitants, 350 sénateurs et 577 députés.


Nous pourrions carrément supprimer sans être méchant et perturber en quoi que ce soit le "bon" fonctionnement de notre beau pays, la bagatelle de 250 sénateurs et 142 députés.
 Je vous laisse le soin de calculer au plus juste mais il me semble qu'à la louche cela ferait :

 6000€x 342 = 2.052.000 par mois et donc environ 25.000.000€ par an ! 
  Ne rigolez pas, c'est votre pognon !!!
 

Les chiffres qui font réfléchir

 
En 1968, la population française était de 49.700.000 habitants. Les musulmans en France étaient 610.000 soit 1,23% de la population. 
En 1988, la population française était de 56.000.000 d'habitants. Les musulmans en France étaient 2.000.000 soit 3,6% de la population. 
En 2009, la population française est de 67.000.000 d'habitants. Les musulmans en France sont 8.000.000 soit 11,94% de la population !
 - En prenant seulement ces chiffres et en suivant la même croissance, puisque tous les 20 ans la population musulmane est multipliée par 3,5, il est probable qu'en 2030, la population française sera de 70.000.000 d'habitants. Les musulmans seront 28.000.000 soit 40 % de la population française. 
 - Donc, dans 20 ans seulement, près d’un habitant sur deux serait musulman. Étonnant pour un pays qui n'avait aucune tradition musulmane en 1930.
 -Alors à quoi ressemblera la France dans 20 ans puisque l'Islam est une religion conquérante qui refuse toute cohabitation avec d'autres religions ? 
Des églises seront-elles incendiées comme on peut le voir dans certaines parties du monde ?
Verrons-nous des formations politiques de type Hamas ou Hezbollah s'implanter en France ?
 La laïcité de l'Etat sera-t-elle remise en question ?
 A partir du moment où les musulmans seront majoritaires, la charia devra s’appliquer. N’oubliez pas qu’il y a déjà des tribunaux islamiques en Angleterre et que les sanctions islamiques y sont appliquées. Un homme peut y répudier sa femme !
L'égalité des droits homme-femme existera-elle toujours, puisqu'elle est déjà remise en cause aujourd'hui même en France dans les banlieues ?
 - La viande hallal sera obligatoire, avec toutes les souffrances que cela représente pour les animaux, égorgés vivants (17 minutes d’une atroce agonie, souvenez-vous de la vidéo) ?
>Une chose est certaine : la France de 2030 ne ressemblera pas à la France de 2010.  Je vous laisse à votre méditation ...
Carte Vitale........
                             
- Petite  question: Combien de  personnes étaient au courant de cette "Mascarade"? 
 
  J'ai  découvert, sur le relevé de ma Mutuelle pour 2011, que je contribue désormais au financement de la CMU. à raison de 8,83 EUR/mois.
  Saviez-vous que les "sans-papiers", bénéficient d'un remboursement à 100% sans aucun ticket modérateur, pour l'ensemble de leurs soins médicaux?
 Médecine d'urgence, soins liés à la grossesse, vaccinations, lunettes, frais dentaires, et même des cures ?! 
  Savez-vous que la grande majorité des Français, ne peuvent pas s'offrir le luxe des appareils dentaires 100%?
  Si vous  doutez de cette info, demandez donc à votre dentiste.
 Ce  dispositif, intitulé " AIDE MEDICALE DE L’ÉTAT", a été créé par Martine Aubry en 1998.
  Le budget était alors de 47 millions d'euros.
  Depuis 12 ans, ce budget a bénéficié chaque année, de confortables rallonges..
 
Il s 'élève actuellement à 670 millions d'EUR. par an, soit en moyenne 3.350 euros par clandestin.
  C'est un véritable scandale, dénoncé dans  un rapport rédigé par Claude Goasguen.

 

 
  Source : Valeurs Actuelles du 30 Septembre 2010, à la page 22
 

Ce rapport sera-t-il, comme de nombreux autres, très soigneusement enterré  ?


  Pourquoi les Journalistes de  l’Audiovisuel, optent-ils pour la langue de bois face à cette réalité  ?

et on se le demande ?

 Une  fois de plus, la vérité  dérange

E
Petite  leçon de socialisme,
        Un  professeur d'économie dans un lycée annonce fièrement  qu'il n'a jamais vu un seul de ses élèves échouer, à  l'exception d'une année, où ce fut la classe entière qui  a connu l'échec.
 
       Cette  classe était entièrement convaincue que le socialisme  était une idéologie qui fonctionnait, et que personne  n'était ni pauvre ni riche !
       
Un  système égalitaire parfait.
       Le  professeur dit lors :
 
       "OK  donc, nous allons mener une expérience du socialisme  dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne  de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi  personne ne ratera son contrôle et personne ne  caracolera en tête avec de très bonnes  notes."
       Après  le 1er contrôle, on fit la moyenne de la classe et tout  le monde obtint un 13/20.
 
       Les  élèves qui avaient travaillé dur n'étaient pas très  heureux au contraire de ceux qui n'avaient rien fait et  qui, eux, étaient ravis.
        A  l'approche du 2ème contrôle, les élèves qui avaient peu  travaillé en firent encore moins tandis que ceux qui  s'étaient donné de la peine pour le 1er test décidèrent  de lever le pied et de moins travailler. La moyenne de  ce contrôle fut de 9/20 !  Personne n'était  satisfait...       
 Quand  arriva le 3ème contrôle, la moyenne tomba à 5/20. Les  notes ne remontèrent jamais, alors que fusaient  remarques acerbes, accusations et noms d'oiseaux, dans  une atmosphère épouvantable, où plus personne ne voulait  faire quoi que ce soit si cela devait être au bénéfice  de quelqu'un d'autre.
 
       A  leur grande surprise, tous ratèrent leur examen final.  Le professeur leur expliqua alors que le socialisme  finit toujours mal car, quand la récompense est  importante, l'effort pour l'obtenir est tout aussi  important, tandis que, si on confisque les récompenses,  plus personne ne cherche ni n'essaie de  réussir. 

 Les  choses sont aussi simples que çà.

   Voici  un petit extrait de discours qui résume parfaitement les  choses. "
        "Vous  ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la  retirant au riche. "
       "Tout  ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir,  un autre individu a dû travailler pour le produire sans  en tirer profit. "
       "Tout  Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu'il a  préalablement confisqué à d'autres.  "
       "Quand  la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de  faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle,  et quand cette dernière moitié se dit qu'il ne sert à  rien d'en faire car ils bénéficieront à d'autres, cela  mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation. On  n'accroît pas les biens en les  divisant."

 Lire ce rapport in extenso

 

 

A fin que personne ne puisse dire : "on ne savait pas" ! faites suivre

  Economies       Sénat     Elus     Education Nationale     Commissions     EDF et sa dictature     Assemblée Nationale Fraudes sociales