Fn_00811.bmp (7478 octets) abécédaire

Lexique de la Voie d'eau
Orthogr. incertaine
S'Dach n. m. (alsacien) > Ecoutille
S'Rueder
n. m. (alsacien) > Gouvernail
Sable : n. m. Transporter le sable de dragage "Faire les sables"
Sabler : v. trans. Décaper le bateau en projetant du sable sous pression.
Sablier :  n. m. Bateau affecté au transport du sable ; Appelé familièrement Soleil des sablier dans le Nord où les sabliers naviguaient le jour et la nuit à la lumière du soleil de nuit : la lune.
Sablière, Fouille : n. f. Lieu d'extraction des sables de rivières ; Société exploitant une sablière.
Sabord :  n. m. En général toute ouverture dans la coque, plus précisément dalots et écubiers. > voir ces mots
Sabot:  n. m. Bateau hollandais en forme de sabot. Bateau court et trapu. Mauvais bateau.
 Sabot des mariniers en bois, cuir ou caoutchouc. > Galoche.
 Sabot de pompe,
clapet de l'extrémité de la pompe empêchant l'aspiration de débris pouvant boucher la pompe > Crépine.
 Sabot de gouvernail
> Crapaudine.
Sacquer, Saquer, : v. trans. Tirer
Safran : 
n. m. Pièce principale du gouvernail servant à diriger le bateau. Placé dans le plan vertical il dévie l'écoulement de l'eau.
Salade : 
n. f. Terme identique en  mer pour désigner les herbes aquatiques en surface. (sans rapport avec les hautes herbes, roseaux coupés ou autres qui se prennent dans l'hélice, jetés trop souvent dans le canal par certains cantonniers en charge des berges).
Salambardes : Bateaux fabriqués à Saint-Rambert près d'Andrezieux sur la Loire. Ils transportaient du charbon et ne faisaient qu'un seul voyage avant d'être vendues en pièces détachées à l'arrivée à Nantes ou Paris.
Sambiot : n. m > Chambiot
Sambourd : Planche de bois d'environ 40 mm d'épaisseur et de 0,40 m de haut entre la semelle et le bord du dessous ou contre semelle.
Sançaise :
n. f. > Pelle à bateau
Sançonnure : n. f. Trou percé dans une membrure de bois pour étancher une fuite, avec du suif, de la bordaille qui y est fixée.
Sangle de présinte : n. f.  Joints d'étanchéité et de dilatation faits de bande de toile goudronnés encochés et clouées entre les planches d'écoutilles ou d'éveules.
Sangle, Cenglo: n. f.  renfort tout autour de la coque d'un bateau.
Saksu, Saxu, Saqu'sus, Saqsus : 
(Orthogr. incertaine) Petit moufle à deux réas permettant de lever la sémaque, se disait dans le nord et semble venir de "saqu'ed'sus" tire dessus en patois du Nord.
Sapine Sapinière : Embarcation plate de faible tirant d'eau de10 à 22 mètres de long, (la taille la plus courante était de17m) par 1,05 m.de plat bord, faite en planche de sapin elle ne servait généralement qu'à la descente de l'Allier et de la Loire. Elle était vendu en bois de chauffage à l'arrivée à Paris ou Nantes. La sapinière, connue dès le 13ème siècle exportait : vin, bois, pierres volcaniques, charbon d'Auvergne et remontait chiffons, fer et sel jusqu'à la fin du 19ème; A cette époque il s'en construisait entre 2000 et 2500 par an.
Saquer
: Action de tirer le bateau à bras d'homme.
Sarrois : 
Bateaux de la Sarre appelés "petits-boches", "bâtards", pour leur taille pas tout à fait Freycinet et "mixtes" car en fer et bois.

Sas :
Intérieur de l'écluse espace entre la porte amont et avale.
Sassement
Éclusage: Ensemble des opérations nécessaires pour la passage d'un ou de plusieurs bateaux dans l'écluse.
Sasser : v. trans. Faire franchir une écluse à un bateau.
Sauterelle : Mât de charge pivotant, rangé horizontalement le long de l'hiloire, permettait également, accroché dessous, de débarquer en se poussant du plat-bord. Syn. mât de charge 
Schottel :
n.prop. Bateaux avec des moteurs amovibles dans les années 1930. Système schottel du chantier allemand du même nom.
Sec : "Aller à sec" laisser le bateau s'échouer.
Sémac : Sémaque
(Orthogr. incertaine) Voile trapézoïdale en toile de lin entourée par un cordage cousu formant des anneaux aux quatre coins. Sa partie horizontale haute était tenue par une perche fixée au mât à l'aide d'un moufle. Ainsi avançaient les péniches...au 19ème siècle.
Semelle :
Pièce longitudinale centrale des bateaux en bois sur laquelle repose la quille avant.
Se mettre à bord :
Se dit lorsqu'un bateau vient se ranger le long d'un autre bateau.
Sentine : n.f  emplacement réservé et couvert entre deux courbes pour écoper le fond.
Se pècher
:
S'amarrer.
Serre-câble :
Moyen rapide de fixer deux câbles en parallèle. Évite les épissures pour la confection des boucles.
Servante :
Solide bâton sur lequel le marinier s'appuyait pour pousser "à balle" l'amintot du gouvernail. Syn. valet.
Seuil :
Partie d'une voie navigable ou la profondeur est réduite par rapport aux points avoisinants ; appelée aussi haut-fond. 2 - Pièce de bois boulonnée sur le nez de certains bateaux construit dans le centre de la France pour le renforcer.
shut-down : Répétiteur de commande dans la salle des machines. Syn. chasse-burn
Sisselande : Bateau ancien du Rhône. Origine Seyssel. Environ 60 mètres.
Slip :
Plan incliné permettant de monter ou descendre un bateau sur le chantier.
Sommier : Pièce de bois placée longitudinalement au centre du haut de la cale pour supporter les godes.
Sonde : Légère perche en bois graduée pour mesurer la profondeur. Syn. pige
Spitz : Bateau en fer à l'avant et à l'arrière légèrement ovoïde, spécial à la navigation de l'Escaut et du Bas-Escaut.
Stationnement : Lieu de stationnement assigné aux bateaux à l'arrêt et aménagé à cet effet.
Staries :
Délais de planche, délais accordés pour le chargement ou le déchargement d'un bateau.
Support  de pavillon : Tube permettant de fixer le pavillon à la pointe avant. Indique le vent, et sert de décoration.
Surbau :
n. m. Partie en tôle arrondie entourant le tabernacle arrière. Se dit de toute protection empêchant l'eau du pont de rentrer dans le baTeau .
Surestaries : Indemnités accordées au transporteur lorsque le bateau n'a pas été chargé ou déchargé dans les délais impartis.
Surliure : Amarrage de finition à l'extrémité d'un cordage pour éviter le décommettage. Indispensable pour la fabrication d'une gonette. Syn. tranche-fil.
Surnage :
Se dit d'un bateau qui se laisse aller au fil du courant.
Stoppeur :
sécurité de pont dont la partie mobile permet de bloquer la couronne du guideau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sauterelle
sauterelle.jpg (15937 octets)

Sémaque
semac.jpg (8459 octets)


serre-câbles

1260005.jpg (56772 octets)

shut-down
PIC00014.jpg (58852 octets)