Fn_00804.bmp (7478 octets) abécédaire

Lexique de la Voie d'eau
  

 ligne de jetPIC00116.jpg (55116 octets)

servait de poids à la ligne de jet
116009.jpg (42424 octets)

linguet
PIC00122.jpg (66072 octets)

 

 


Lâcher un câble :
Larguer un câble, le détacher le laisser aller.
Lâcher du mou :
Laisser aller un câble ou cordage dont une extrémité est attachée à un point fixe. syn. Donner du mou.
Laisser aller hors :
Placer le gouvernail de façon que l'avant s'écarte de la berge.
large : Élargissement du canal pour le stationnement ou le virage d'un bateau..
Las :
Harnais, bricole pour le halage des bateaux.
Lège :
État d'un bateau pas chargé, ou très peu.
Léger : 
eau s'acc
Lettre de voiture :
n. f.   Titre de transport d'un fret, contrat de transport que le donneur d’ordre remet au transporteur après le chargement.
Levée : n. f.  1 Partie du fond relevée à l'avant et à l'arrière d'un bateau. 2 Digue parallèle à la rive d'un cours d'eau destinée à arrêter ses débordements. 
Ligne de flottaison :
n. f. Ligne que trace l'eau sur la coque d'un bateau séparant la partie immergée de la partie émergée.
Ligne de jet :
n. f.   Petit cordage de trois ou quatre torons avec une balle en bout servant de poids pour lancer un cordage de rappel. Syn. pomme de touline.
Ligne de mouillage :
n. f.   Ensemble servant à l'utilisation d'une ancre.
Ligne de partage des eaux :
n. f.   Relief du sol qui forme la séparation de deux bassins.
Linguet :
Sorte de petite langue mobile bloquant la crémaillère du guideau l'empêchant de tourner en sens inverse. On dit aussi linguet de sécurité.
Lispache :
n. f.  Remboursement total ou partiel des surestaries par le marinier, en cas de chargement plus tôt que prévus par le contrat.
Lisses :
n. f.   Liston Longs profilés disposés parallèlement à l'intérieur de la coque...
Liston :
n. m.   Renfort extérieur tout le long du haut de la bordaille d'un bateau.
Lit :
n. m. :  Emprise d'un cours d'eau. Lit majeur, où se fait la navigation le chenal partie la plus profonde et où s'écoule la plus grosse masse d'eau.
Litière :
n. f.  Planche horizontale à l'avant du bateau sur laquelle on peut installer un lit mais qui sert d'établi de bricolage.
Livet de pont : Ligne d'intersection du pont et de la muraille.
Locotracteur,
tracteur :
Tracteur de halage, diesel ou électrique, sur rails ou sur pneu, généralisé après la grande guerre jusqu'en 1960 environ.
London :
Bateaux de mer faisant la navette entre Londres et Gennevilliers anciennement Austerlitz. De faible tirant d'air TE 3m et d'environ 70m. X 8m.. (Seine).
Longs-Jours :
Hâleurs charretiers qui se louaient avec leur couple de chevaux. Certains suivaient le bateau, couchaient à la belle étoile et embarquaient foin et avoine. D'autres des grandes compagnies se limitaient sur une longueur de canal seulement, tout comme ceux qui conduisaient une "courbe" de chevaux appartenant à l'aubergiste riverain ou à un fermier et se louaient au marinier montant pour redescendre avec un avalant, on les appelait les "panamas". Enfin il y avait les charretiers des bateaux-écuries qui vivaient à bord et étaient les employés du marinier.
Longueur :
Une longueur était la place nécessaire le long d'un quai pour pouvoir s'amarrer.
Lourd :
Bateau chargé à un enfoncement, mais aussi bateau lourd réalisant un enfoncement à vide important.
Louxemotor :
  luxe motor, lux motor, toutes les orthographes se trouvent. Bateau construit en Hollande et en Belgique dans les années 1880 à 1940. Leur finesse, un arrière en cul-de-poule, leur courbure longitudinale, rampant ou bain leurs valent la réputation "des plus beaux bateaux fluviaux jamais construits" . Ils existent dans beaucoup de tailles et sont très recherchés pour la plaisance.
Lover :
On love une amarre en l'enroulant en une série de boucles superposées.
Lumières :
n. f.   Petites ouvertures dans les courbes, membrures et varangues permettant à l'eau de s'écouler et se rassembler au niveau bas. Syn. anguilliers
Lunette :
n. f.   Rallonge du gouvernail allant jusqu'à 3 m., était en bois bordé de fer demi rond. Se relevait dans les écluses à l'aide du treuil de lunette pour pouvoir entrer.
Lunette d'étambot :
n. f.   Ouverture circulaire ou ovale pratiquée dans une partie renforcée de l'étambot pour le passage du tube d'étambot. Syn. œil d'étambot.