Fn_00799.bmp (7478 octets)

abécédaire



Lexique de la Voie d'eau

Gabare ou gabarre :
n. f.  
Ancienne embarcation de servitude utilisée pour décharger les navires. Elles sont à fond plat et d'apparence différente selon leur origine. Gabare de Charente 17ème siècle, 20m ; gabare du Marais Poitevin ; de Dordogne ; de Loire ; de Vire.
Gabarit : Dimension réglementaire d'un objet, d'une écluse, d'une péniche. Gabarit Freycinet"   38.5 X 5.05, harmonisé en 1879.
Gabion :
Roches enroulées dans des treillis soudés qu'on commence à réutiliser pour l'entretien et la protection des berges.
Gaffe :
n. f.  Petite perche ferrée d' un croc et une pointe plus souvent appelée yeck.
Gagner :
Se dit d'un bateau qui rattrape un autre lorsqu'il dispose d'une vitesse supérieure.
Galoche :
n. f.  Pièce en fonte fixée sur les fargues et servant à guider un câble.
Gamberet, gambret :
Planche de 5 à 6 mètres de long par 35 cm de large permettant de débarquer ou d'embarquer (de gambe en patois du Nord). Les gamberets étaient décorés, ciselés peints de motifs floraux et vernis. Appelé planches ailleurs.
Ganse :
n. f.  Boucle dans un cordage. Syn. gonette.
Garage de bateau : Lieu de stationnement assigné aux bateaux à l'arrêt et aménagé à cet effet ; Syn. gare d'eau.
Gare d'eau :
n. f.  Lieu de stationnement assigné aux bateaux à l'arrêt et aménagé à cet effet.
Garcette :
n. f.  Boucle dans un cordage
Garde-corps :
Barrière de protection tout le long du pont d'un bateau, souvent un simple câble maintenu par des chandeliers.
Garde-de-lancer :
Amarrage traversier de l'avant et de l'arrière vers la centre.
Garde montante descendante :
n. f.  Câble traversier amarrant le bateau de l'avant vers le milieu, et de l'arrière vers le centre pour la garde descendante.
Gatte : n. f. Cuvette en tôle servant à récupérer l'huile ou le combustible fuyant d'un réservoir ou d'une installation.
Genouillère :
 n. f.  Raccord arrondi entre la bordaille et le fond. Si l'angle est vif c'est la cornière.
Guénot :
Bateau de 100 tonnes environ des canaux du Nord
Gibasse :
 n. f. ou jubasse (Orthogr. incertaine) jubasse viendrait de "jupe basse" terme de baqueteux pour le travail de consolidation d'une coque défectueuse en bois. Cela consistait à clouer verticalement des petites planches sur la bordaille détériorée.
Gibasser : 
Les mariniers disaient gibasse et gibasser pour clouer une gibasse.
Gîte :
n. f.
Inclinaison transversale d'un bateau suite à une voie d'eau, un mauvais chargement ou un échouage sur un fond en pente.
Glène  :
Ensemble de boucles de cordages lovés et superposés.
Glissoire :
n. f.  Protection en bois placée contre les flancs du bateau pour le protéger des frottements.
Gode
ou gotte:
Fer en "u", cintré, support des panneaux d'écoutilles. Syn. gotte qui serait étymologiquement le vrai nom venant de goutte, gouttière. (les godes sont soutenues par les overgants).
Godille :
n. f.  1) Rame unique permettant de diriger et propulser à la main une embarcation par l'arrière. 2)  Les godilles ou motogodilles : Bateaux tractés transformés en bateaux à moteur, l'hélice se trouvait en bout de gouvernail et l'arbre d'hélice dans son tube était mobile dans le plan vertical. Ce qui permettait de la baisser en marche à lège mais le cardan extérieur à la coque limitait le débattement du gouvernail. Il fallait débrayer pour pousser à balle.
Gonne :
n. f.  Petit tonneau en bois contenant du goudron de Norvège (résine de pin). existe en 1/2 gone et en 1/4 de gone.
Gonette :
 n. f. (Orthogr. incertaine). Œil fait avec une corde ou un câble ; Œil de câble ; boucle épissée. Syn. fémelot.
Gousset :
Tôle triangulaire, soudée ou rivetée, servant à relier et renforcer deux pièces de la charpente du bateau.
Gouvernail :
Appareil qui sert à diriger le bateau.
Grappin :
Agrès servant à crocheter sous l'eau.
Grappin : Remorqueur à vapeur navigant sur le Rhône dans les année 1830 qui, construit à deux seuls exemplaires "La ville d'Avignon" et "La ville de Beaucaire" avait la particularité d'avancer en s'appuyant sur le fond par une roue centrale   munie de pointes d'environ 30t et de 6 mètres de diamètre( selon certains ouvrage 450Kg et 10mètres de diamètre). Conçu pour vaincre la force du courant dans les passages difficiles il rampait. Deux roues à aubes latérales permettaient au "Grappin" de naviguer normalement et à la descente. Longueur 80m, puissance 600CV tirait jusqu'à 13 bateaux.
Gravelaine :
n. f.  
graveleine (Orthogr. incertaine). Passage d'un bord à l'autre à hauteur du plat-bord, large d'environ une écoutille, mais sans découpe de l'hiloire ; se trouvait devant la cabine du temps ou celle-ci se trouvait vers le centre.
Grenier : Division transversale fictive de l'houle qui suivait l'implantation, fixe sur les bateaux en bois, des overgons (ou overgans ). Les greniers avant, arrière, de cabine, d'écurie prenaient leur nom par le voisinage de ces parties.
Grue de bachot : n. f.  Potence métallique sur pivot servant à la mise à l'eau ou la remontée du bachot.
Grue de Sarralbe : 
Petite grue, pivotante et démontable, transportable d'un bord à l'autre remplaçait avantageusement le mât de charge pour la mise en place de la passerelle ou la mise à l'eau du bachot.
Gribane : Bateaux de la Somme, d'une trentaine de mètres de long qui calaient entre 1,30 m et 1,55m. Toutes les écluses construites à partir de 1823 (décret du 28 avril 1810 ordonnant de rendre la rivière Somme navigable) l'ont été sur la base de 35m par 6,50m et un mouillage de 1,65m.
Grappin : Pièce métallique à plusieurs branches, pouvant à la rigueur remplacer l'ancre sur les bateaux légers. Sert surtout à constituer un point d'ancrage provisoire sur la berge lors d'une manœuvre. Dans ce cas on y frappe un câblot léger mais résistant. 
Gratte :
n. f.  Outil à gratter les surfaces.
Grenouillère :
n. f.  Bouchain formé d'une tôle cintrée au lieu d'une cornière.
Gros-nez :
Étrave des péniches en bois ; surnom donné à ces bateaux.
Gros-numéros : Péniches construites en Allemagne données à partir de 1921 en dommage de guerre de 1914/18. Les numéros géants de fabrication, peints en blanc sur le devant leurs valent ce nom.
Gribane :
Bateau ancien de la Somme, environ 30 mètres
Gril de carénage :
Lieu ou l'on met un bateau à sec pour d'éventuelles réparations.
Guêpe : n. f.  Nom de baptême suivi du numéro donné aux remorqueurs et pousseurs de la "Société de touage et de remorquage". La première : Guêpe N° 0 a été construite en 1907 par les chantiers de Nantes (16,10 X 3,05 mètres, TE 0,80, P. 60CV à vapeur. La guêpe 85 fut le premier pousseur en France. D'autres remorqueurs furent transformés. La série des pousseurs commence avec la Guêpe N° 81 la plus récente est la Guêpe N° 89. (voir aussi le § des pousseurs)
Gueuses :
n. f.  
Poids qui servaient à équilibrer le mât.
Guindeau : Treuil à axe horizontal et barbotin pour le relevage des ancres.
Guipon :
Brosse de soie pour huiler ou goudronner.
 

galoche
bittons

guindeau


Godilles
motogodille.jpg (2733 octets)


Grappin
collection BK

 

Guindeautreuil.jpg (15754 octets)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guèpe