Le Pardon et les fêtes nautiques

Fêtes.jpg (14480 octets)

Les fêtes sont nombreuses sur la voie d'eau, elles sont le ciment de cette corporation de mariniers qui du Nord au Sud et d'Est en Ouest aiment se retrouver pour se délasser et parler métier. Le prétexte est souvent "Le pardon". Pèlerinage où l'on vient avec "le bateau", décoré de centaines de petits drapeaux collectionnés patiemment, pour le faire bénir après la messe. Le curé avec ses servants de messe prend alors place à bord d'un canot et le goupillon à bout de bras bénit ces péniches parées de leurs plus beaux atours.

 

Les villes qui restent traditionnellement fidèles à ces fêtes sont les villes de confluence là ou se regroupait l'activité fluviale la plus intense. Aujourd'hui vous les reconnaîtrez aux petits jardinets bien entretenus à l'ancre marine et aux bouts de chaînes, aux fanaux et autres objets fétiches de la splendeur d'une époque passée

Les plus célèbres restent : (par dates) Douai 1er mai ; Béthune Ascension ; Lyon 21 mai ; Conflans Ste Honorine, 3ème dimanche de juin ; St Jean de Losnes dernier dimanche de juinDunkerque 1er dimanche de juillet ; Longueil Annel 1er dimanche de juillet ; Arleux 14 juillet

Venait alors l'heure de l'apéritif et du repas ou entre cousins on se donnait des nouvelles de tel autre cousin ou cousine qui venait d'accoucher du 6ème on allait le baptiser le dimanche suivant, et pour ne pas faillir à la tradition il s'appellerait Josselin puisque les aînés s'appelaient Joran, Gisselin, Jocelyne, Jovien, Josiane ; les invitations étaient déjà arrivées.

L'après midi place à la foire attractions pour les enfants spectacles amusements en groupe et pèches miraculeuses, les hommes rêvaient devant un nouveau moteur ou le premier radar et les femmes en profitaient pour se montrer les derniers voilage trouvés sur le marché de Bruges.

Sommaire §   Suite