Ce document est soumis en tant que document de référence pour la discussion relative à la session 1 "La congestion : un défi global" de la réunion ministérielle de Sofia des 30-31 mai 2007. Il ne fera l'objet d'aucune distribution spécifique à Sofia et est uniquement disponible sur le site web de la CEMT.
JT03228249 Document complet disponible sur OLIS dans son format d'origine Complete document available on OLIS in its original format

FORUM INTERNATIONAL DES TRANSPORTS
REUNION MINISTERIELLE SOFIA 2007
LA CONGESTION : UN DEFI GLOBAL

http://www.internationaltransportforum.org/sofia/pdf/KeyMessages/ITF200706f.pdf

Voies navigables

127. Le transport terminal, par voie navigable ou par mer à courte distance, peut souffrir d'une congestion induite par une insuffisance de postes à quai. Le problème est qualifié de sérieux dans certains ports européens. L'Union européenne de la navigation fluviale affirme13 que la batellerie souffre d'un grave problème de congestion dans certains des plus grands ports européens, notamment Rotterdam et Anvers, parce que les capacités de chargement/déchargement y sont insuffisantes. Il s'ensuit que les temps d'attente sont longs et affligés d'une imprévisibilité incompatible avec l'organisation de services réguliers. La presse allègue que les barges doivent attendre jusqu'à 50 heures avant de pouvoir décharger leurs conteneurs dans les ports de Rotterdam et de Hambourg. Il est difficile de comprendre pourquoi les exploitants de terminaux tolèrent ce genre d'in efficience, mais il semble bien qu'ils accordent plus d'importance à l'allongement de la rotation d'un navire qu'à celui de la rotation d'une barge, sans doute parce que des liens de propriété et des relations contractuelles entrent en jeu. Il n'empêche que tous les retards ont le même coût aux yeux des chargeurs et des entreprises de logistique et qu'il semble possible de réaliser d'importantes économies en équilibrant mieux l'accès des barges aux quais.

128. Le transport de conteneurs par voie navigable entre Rotterdam et l'Allemagne stagne sous l'effet essentiellement des problèmes d'interconnexion qui se posent dans le port de Rotterdam (voir figure 16).

13 Cette affirmation figure dans un document présenté à la CEMT; 

Extension, achevée ou prévue, des capacités de traitement des conteneurs dans divers ports d'Europe septentrionale

Source : Autorités portuaires CEMT/OCDE 2006

Figure 16. Transport de conteneurs par voie navigable à l'intérieur,

 

Figure 18. Voies navigables accessibles depuis Rotterdam

Transport de conteneurs par voie navigable à l'intérieur, en provenance et à destination des Pays-Bas (1997 - 2005)

Classement Port 2004 2003 Progression Milliers d'EVP %

Trafic des 10 plus grands ports en 2003 et 2004

Ports

2004 2003 Progression
Miliers d'EVP %

1

Duisburg

299

280

19 6,8
2

Wörth am Rhein

157 125 32 25,4
3 Germersheim 144 107 37 35,1
4 Mayence 125 109 16 14,7
5 Mannheim 107 86 21 24,4
6 Cologne 105 81 24 30,3
7 Neuss 89 59 30 49,.9
8 Düsseldorf 76 68 8 12,2
9 Hambourg 73 64 9 14,3
10 Coblence 66 58 8 14,3

Sources : Cees Ruijgrok, TNO; Port de Rotterdam; Office national allemand des statistiques, 2006.

 

L’harmonisation des mesures au niveau national et au niveau européen devra être réalisée selon un plan d’action d’action d’action européen, afin de renforcer le transport de marchandises par voies navigables.

PINE Prospects of Inland Navigation

www.internationaltransportforum.org/sofia/pdf/KeyMessages/ITF200706f.pdf

                                                                                                                                    Sommaire §   Sommaire transport   Suite