PARIS     le pont au Change

Le Grand-Pont de l'antiquité n'avait pas résisté aux envahisseurs normand, celui de Charles le Chauve construit en 861 résista aux envahisseurs mais ses piles énormes et sa tour furent vaincus par le fleuve. Après les crues de 1196, 1206, 1280 qui lui enlèvent 6 arches il est emporté par celle de décembre 1296. Un nouveau Grand-Pont, qui deviendra le Pont-aux-changeurs, et le pont aux Meuniers le remplacent, ce dernier, simple passerelle qui reliait jusqu'à 13 moulins s'effondre le 22 décembre 1596 provoquant 150 morts. Marchant, capitaine des arquebusiers et des archers de la ville reconstruit à ses frais un pont portant 30 à 50 maisons à 2 étages et de nombreuses échoppes, en échange le pont devra porter son nom. Ces maisons joliment décorés étaient reliées entre elles par des tirants au-dessus de la ruelle, elles étaient vraisemblablement décorées de colombes.

Le Pont au Change
Photo Bernard Kuntz

Les moulins devenus flottants sont accrochés aux piliers de pont on les appelle les "moulins-nefs". L'encombrement du fleuve est extrême, les piles de ponts non alignées et énormes rétrécissent encore le goulet et accélèrent le courant. Ce passage jusqu'au pont Neuf est appelé "la vallée de la misère" par les mariniers.
Le pont au Change perd 2 piles lors de la crue de 1616 mais sera détruit par un incendie provoqué par la chandelle d'une servante en octobre 1621 en même temps que son voisin le pont Marchant. Il seront remplacé par un pont unique de 7 arches portant 106 boutiques surmontées de 4 étages de logements, construit par Jean Androuet du Cerceau entre 1639 et 1647, aux frais des changeurs qui toucheront néanmoins rente et subvention royale. Avec ses 38,60m de large il était alors le plus large de Paris. Les inondations de 1651, 1658, 1668 provoqueront successivement la destruction d'une arche, la disparition d'une partie du pont, le départ des changeurs lassés, que marchands et artisans remplaceront. Les lettres patentes de 1769 cherchent à supprimer les maisons, l'édit de 1786 les fera disparaître 2 ans plus tard. Pendant la révolution le pont verra le passage du corps de Marat et l'exposition sur ses trottoirs de 300 cadavres de prisonniers exterminés au Châtelet et à la conciergerie.

Pont au Change avalant    Sommaire §     Sommaire Ponts   Suite      Plan de Paris en 1575   Plan de Paris en 1615  Plan de Paris 1630