PARIS   le pont d'Arcole     1828 passerelle de la Grève  1855 pont d'Arcole

D'après Jacques Hillairet auteur du dictionnaire des rues de Paris le nom ne viendrait pas de la victoire de Napoléon à Arcole en 1796, mais en mémoire d'un jeune homme qui faisait partie de la colonne d'insurgés marchant sur l'Hôtel de Ville. Tué sur le pont de Grève le 28 juillet 1830 il cria,

pont d'Arcole
photo Bernard Kuntz

en y plantant le drapeau tricolore : "souvenez-vous je m'appelle Arcole".
L'auteur précise" ce propos a du être déformé parce qu'aucune des victimes ne s'appelait Arcole dans la liste de celles tombées au cours des "Trois glorieuses", liste inscrite sur la Colonne de la Bastille. On suppose qu'il s'appelait Jean Fournier."

According to Jaques Hillairet, author of ‘The Dictionary of the Streets of Paris’, the name ‘Arcole’ is not derived from the victory of Napoleon at Arcole in 1796, but is actually named in memory of a young man who took part in the insurgent column on Hotel de Ville. Bridge de Greves On the 28th of July 1830 whilst planting the tricolor flag, the man exclaimed, "remember my name is Arcole" the author emphasises this cry as none of the victims who fell at the ‘Trois Glorieuses’ inscribed on the Bastille column were of this name. We can suppose that his name was Jean Fournier.

  Avalant    De nuit     Sommaire §     Sommaire Ponts   Suite